Ouverture de trois autres centres de donneurs de plasma


OTTAWA, le 8 avril 2021 – La Société canadienne du sang est heureuse d’annoncer que, grâce au soutien financier des gouvernements provinciaux et territoriaux, elle continue d’accroître sa collecte de plasma en implantant des centres de donneurs spécialisés dans d’autres villes canadiennes.

Ainsi, des centres de donneurs de plasma ouvriront à Brampton et à Ottawa, en Ontario, d’ici le printemps 2022, et un troisième est prévu à Winnipeg, au Manitoba, à l’automne de la même année. Ces nouveaux établissements s’inspireront du succès des centres de donneurs de plasma de Sudbury, en Ontario, et de Lethbridge, en Alberta, implantés en 2020, et de celui de Kelowna, en Colombie-Britannique, qui devrait ouvrir ses portes en juin prochain.

« C’est notre travail, à la Société canadienne du sang, de garantir que le sang et les produits sanguins, dont le plasma, sont non seulement sûrs, mais en quantités suffisantes pour répondre aux besoins des patients d’aujourd’hui et de demain », explique le chef de la direction, Graham Sher.

« La collecte de plasma n’est pas quelque chose de nouveau pour la Société canadienne du sang. Nous recueillons du plasma dans certains de nos centres de donneurs de sang depuis des années et nous extrayons une petite quantité de plasma de chaque don de sang total. Nous avons réussi à augmenter le volume de plasma que nous collectons dans nos centres de donneurs de sang et dans les nouveaux centres de donneurs de Sudbury, de Lethbridge et de Kelowna, mais cela ne suffit pas. L’ajout de trois centres de donneurs de plasma est la prochaine étape de notre plan d’action pour accroître la suffisance du Canada en plasma », poursuit-il.

Le plasma est un composant du sang riche en protéines utilisé pour préparer des médicaments spécialisés traitant diverses maladies potentiellement mortelles. Il y avait déjà un problème d’approvisionnement mondial en immunoglobulines, un type de protéines plasmatiques, avant l’éclosion de COVID-19, et la pandémie est venue exacerber les éléments de risque. Les immunoglobulines sont utilisées dans le traitement des immunodéficiences primaires (maladies chroniques rares caractérisées par l’absence ou le dysfonctionnement du système immunitaire) et secondaires (maladies non génétiques résultant d’infections virales ou de chimiothérapies).

« Notre but est d’accroître le volume de plasma que nous recueillons au Canada pour fabriquer ces médicaments vitaux de la manière la plus durable, économique et évolutive possible, ajoute Graham Sher. Nous avons choisi Brampton, Ottawa et Winnipeg d’après des critères portant sur l’engagement des donneurs, la population, l’accessibilité et d’autres facteurs d’ordre opérationnel. Nous sommes très heureux de travailler avec ces villes pour établir une bonne communauté de donneurs de plasma et augmenter l’approvisionnement national pour les patients. »

La Société canadienne du sang gère les réserves de sang et de produits sanguins — y compris le plasma — à l’échelle nationale; c’est elle qui fournit aux hôpitaux et aux fournisseurs de soins les produits dont ils ont besoin pour soigner les patients à la grandeur du pays. 

Société canadienne du sang

La Société canadienne du sang est un organisme de bienfaisance sans but lucratif. Sa dimension nationale, son infrastructure et son mode de gouvernance en font une institution unique dans le milieu canadien de la santé. Réglementée par Santé Canada en tant que fabricant de produits biologiques et financée principalement par les ministères de la Santé des provinces et des territoires, elle offre des services dans les domaines du sang, du plasma et des cellules souches pour le compte des gouvernements provinciaux et territoriaux, sauf celui du Québec. Elle gère également le registre canadien de transplantation, qui facilite l’échange d’organes et la coordination des programmes connexes à la grandeur du pays. La Société canadienne du sang est la chaîne de vie du Canada.

ShareTweetShare