Communiqués

Breadcrumb trail

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Merci, Canada

Le soutien au don d’organes connaît un essor sans précédent 

Pendant la Semaine nationale de sensibilisation au don d'organes et de tissus, et tout au long du mois d’avril, des dizaines de milliers de Canadiens se sont inscrits à un registre de don d’organes et ont discuté du don d’organes avec leurs proches.

OTTAWA – Plus de 100 000 Canadiens ont officialisé leur intention de faire un don d’organes et de tissus dans le seul mois d’avril; jamais n’y avait-il eu autant d’inscriptions en un seul mois. Touchés par la tragédie de Humboldt et inspirés par le don de vie de Logan Boulet, de nombreux Canadiens ont pris conscience de l’importance de s’inscrire à un registre et ont agi en conséquence.

Au Canada, la majorité des greffes d’organes sont réalisées grâce à un don d’organes après décès. Un don après décès peut sauver jusqu’à huit personnes, et si l’on y ajoute les tissus, c’est jusqu’à 75 personnes qui pourront vivre en meilleure santé. Les donneurs sont des personnes qui ont subi de graves lésions au cerveau et qui, malgré tous les efforts des équipes médicales, décèdent. Ils ont eux-mêmes consenti au don d’organes au préalable ou leur famille y a consenti pour eux dans l’espoir d’éviter la mort à d’autres personnes. 

Laurie Blackstock, d’Ottawa, sait très bien tout ce qu’implique cette décision. En 2017, son mari, Stephen Belliveau, est décédé des suites d’une crise de convulsions. Le couple avait déjà discuté du don d’organes et les deux étaient inscrits au registre de leur province.

« Le don d’organes et de tissus n’aide pas seulement les receveurs et leurs familles, estime Laurie; quand il est présenté au bon moment, en douceur et dans le respect des règles éthiques, c’est aussi un baume incroyable pour les familles lorsqu’il n’y a pratiquement aucun espoir que la personne aimée survive. Savoir que cinq personnes ont vu leur vie profondément transformée grâce aux poumons, aux reins et aux cornées de Stephen n’a pas atténué l’intensité de notre peine, mais cela a été d’un grand réconfort. Stephen vit à travers ces personnes. » 

Parler aux membres de sa famille et s'inscrire pour être un donneur d'organes et de tissus est tellement important. Lorsque les familles savent ce que la personne aimée voulait par rapport au don d’organes, il leur est plus facile de prendre une décision quand survient une tragédie. 

Le vert est la couleur officielle du don d’organes et de tissus; il symbolise l’espoir que les donneurs représentent pour les patients en attente d’un organe. Pendant tout le mois d’avril, des Canadiens ont arboré le ruban vert pour rendre hommage aux donneurs et aux familles qui ont fait ce don de vie, et aussi pour ne pas que soient oubliées les milliers de personnes en attente d’une greffe et celles qui sont décédées alors qu’elles étaient en attente d’une transplantation. Les membres de la Ligne nationale de hockey et des médias continuent de porter le ruban vert pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley en l’honneur des Broncos de Humboldt. 

Environ 4 500 Canadiens sont en attente d’une greffe d’organes et un nombre encore plus grand attendent des tissus. En moyenne, 250 personnes meurent chaque année avant d’avoir reçu l’organe qui leur aurait sauvé la vie. 

La population a un rôle important à jouer pour améliorer la situation. C’est pourquoi nous encourageons tous les Canadiens à agir : parlez du don d’organes avec les membres de votre famille, dites-leur ce que vous souhaitez pour vous-mêmes et demandez-leur ce qu’ils souhaitent, inscrivez-vous au registre de don d’organes et de tissus de votre province lorsqu’il y en a un.

Il est possible de s’inscrire en ligne à donnezorganestissus.ca ou organtissuedonation.ca.

Un peu d’histoire

Le nombre d’inscriptions pour le pays est établi à partir des chiffres fournis par les dix organismes ou programmes de don d’organes provinciaux et territoriaux. Ces organismes ou programmes ont notamment pour mandat de faciliter le don et la greffe, d’attribuer les organes et les tissus, et de promouvoir le don d’organes et de tissus au sein de leur propre province ou territoire. 

La Société canadienne du sang travaille en collaboration avec ces organismes, ainsi qu’avec le milieu canadien du don et de la greffe d’organes, pour accroître les taux de don et de greffe, offrir aux patients les meilleures chances qui soient de recevoir une greffe et d’obtenir des résultats optimaux, et aider les familles à respecter la volonté d’un des leurs de donner ses organes. 

Par ailleurs, la Société canadienne du sang facilite l’action d’un groupe de travail par l’entremise d’un programme axé sur l’éducation et la sensibilisation du public à l’échelle nationale. Le groupe de travail est composé de membres des organisations provinciales ci-dessous.

Le groupe de travail est constitué de membres des organismes suivants :
The Organ Procurement & Exchange Network (T.-N.-L.) Réseau de santé Horizon (N.-B.) Saskatchewan Transplant Program
Provincial Organ & Tissue Donation & Transplantation Program (Santé Î.-P.-É.)  Transplant Québec Alberta Organ and Tissue Donation Agency (Alberta Health Services)
Don de vie – Programme de don d’organes et de tissus (N.-É.) Réseau Trillium pour le don de vie BC Transplant
  S’inscrire à la vie – Programme manitobain de greffes d’organes Société canadienne du sang