Hôpitaux

Breadcrumb trail

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Analyse des unités de sang

Chaque fois qu’un don de sang est fait, on prélève un échantillon de l’unité de sang pour l’analyser.

Type d’analyse But
Groupe sanguin ABO et rhésus 
Groupage sanguin ABO Rh(D)
Sélectionner des unités compatibles pour les transfusions. 
Anticorps anti-érythrocytaires  Déceler la présence éventuelle d'anticorps irréguliers dirigés contre les antigènes érythrocytaires. Si le résultat est positif, le nom de l’anticorps décelé est inscrit sur l’étiquette du composant.
Phénotypage érythrocytaire étendu (dons choisis)  Sélectionner des unités compatibles pour les transfusions. On analyse une partie des dons pour déceler des antigènes érythrocytaires moins courants. Ces antigènes peuvent appartenir à des systèmes de groupes sanguins comme les systèmes Rhésus (C, E, c, e), Kell (K), Duffy (Fya, Fyb), Kidd (Jka, Jkb) et MNS (S, s). Les résultats du phénotypage sont indiqués dans le quadrant inférieur droit de CL2013-10-job-aid-fr.pdf de globules rouges ou sur une CL2013-10-UPDATE-II-fr.pdf attachée au composant. Consultez notre section sur les étiquettes pour en savoir plus.

Dépistage de maladies infectieuses

  • Virus de l’immunodéficience humaine (VIH 1 et VIH 2)
  • Virus de l’hépatite B (VHB)
  • Virus de l’hépatite C (VHC)
  • Virus humain T-lymphotrope de types I et II (HTLV-I/II)
  • Syphilis
  • Virus du Nil occidental (VNO)*
  • Maladie de Chagas** 

Réduire les risques de transmission de maladies. Consultez la section Mise en garde et précautions de nos circulaires d'information pour obtenir plus de renseignements.

Avant de pouvoir être utilisées pour la transfusion, les unités de sang sont soumises à des tests de dépistage de maladies transmissibles par transfusion sanguine. Les résultats de ces tests doivent être négatifs. 

*Test réalisé sur les unités des personnes à risque. Consultez la lettre aux clients CL_2015-17_fr.pdf.
**Test réalisé sur les unités des personnes à risque. Consultez la lettre aux clients CL2010-13-fr.pdf.

Pour certains patients à risque, on procède aussi à la recherche d’anticorps anti-cytomégalovirus (CMV) ou d’anticorps anti-IgA.

On analyse également les dons qui seront transformés en protéines plasmatiques pour déceler la présence du parvovirus B19.

Notre pratique habituelle est de chercher la présence de bactéries dans tous les composants de plaquettes en faisant une culture 24 heures après le prélèvement. Les concentrés plaquettaires sont envoyés aux hôpitaux aux fins de transfusion seulement si les résultats de ces tests sont négatifs au moment de la distribution. Ensuite, les cultures sont incubées pendant 6 jours et si une culture devient positive, les hôpitaux en sont informés. Pour plus de renseignements sur les tests de dépistage de bactéries, consultez la lettre aux clients CL2007-03_fr.pdf. Soulignons que le dépistage de la présence de bactéries dans les unités de plaquettes mélangées au moyen du système BacT/ALERT a été mis en œuvre avec la méthode de production par extraction de la couche leucoplaquettaire (projet pilote à l’établissement d’Edmonton en 2005 et à celui de Vancouver en 2007, et déploiement national en 2008).

Consultez le Guide de la pratique transfusionnelle pour des renseignements additionnels.