Voyages

Voyager dans certaines régions du monde peut vous exposer à certaines maladies. Même si vous prenez des précautions, vous pouvez contracter une infection transmise par des insectes, des animaux ou des humains. Dans la plupart des cas, vous ne vous en rendrez même pas compte. Vous vous sentirez bien et ne souffrirez d’aucun symptôme. Cela dit, l’infection pourrait être présente dans votre sang et se transmettre à un patient. C’est pour cette raison – pour protéger les patients – que nous demandons à tous les donneurs s’ils sont allés dans des régions à risque. 

Autres renseignements sur la malaria

Comment déterminez-vous les pays et les régions à risque?

Nous utilisons la liste des Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis, en y ajoutant des précisions. Par exemple, si la liste dit qu’il y a un risque dans les « régions du nord seulement », nous élargissons le secteur pour inclure l’état au complet, la province ou, dans certains cas, le pays.

Faites-vous des tests de dépistage de la malaria?

À l’heure actuelle, le Canada n’a pas de test adéquat pour dépister la malaria. Nous devons donc compter sur notre processus d’évaluation des donneurs pour protéger le système. Notre politique sur la malaria s’applique à tous les donneurs, même ceux qui ont pris un médicament contre la maladie parce que certains médicaments masqueraient les symptômes dans les premiers temps, ce qui retarderait l’éclosion de la maladie. On trouve également dans certaines régions des souches de la malaria qui résistent aux médicaments. Par ailleurs, plus la durée d’un séjour dans une région à risque est longue, plus le risque d’exposition à la maladie est grand. C’est pour cela que nous avons choisi d’être prudents et d’exclure pendant une période plus longue les personnes ayant passé 6 mois consécutifs ou plus dans une région à risque.

J’ai déjà eu la malaria mais je suis complètement rétabli. Puis-je donner du sang?

Vous ne pouvez pas donner de sang ni de plaquettes même si vous êtes complètement rétabli parce qu’il y a un risque que le parasite soit encore présent dans vos globules rouges et vos plaquettes. Par contre, si vous êtes guéri depuis plus de 6 mois, vous pouvez donner du plasma dans un centre de donneurs de la Société canadienne du sang équipé pour ce qu’on appelle « la plasmaphérèse ».

Réservez votre don