Bulletin électronique

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Bulletin électronique

Dans ce numéro

Plan d’amélioration de la qualité transfusionnelle de l’Ontario pour les globules rouges HémoInfo de la Société canadienne du sang

Imprimer (PDF)

Les transfusions sanguines peuvent sauver des vies, mais chaque transfusion comporte des risques. Le Plan d’amélioration de la qualité transfusionnelle de l’Ontario (PAQTO) (en anglais seulement) pour la transfusion de globules rouges peut aider à établir le rendement de base de votre hôpital, à déterminer dans quelle mesure il utilise bien les globules rouges pour les patients et à mettre au jour les aspects à améliorer.  

Une amélioration réussie de la qualité requiert une approche pluridisciplinaire : médecins, infirmières et infirmiers, infirmières et infirmiers praticiens et technologues de laboratoire, ce qui ressemble beaucoup à la composition du Comité pour le PAQTO, qui a élaboré le plan au départ. Ce plan est le fruit d’un véritable effort concerté des représentants de plusieurs disciplines du Réseau régional ontarien de coordination du sang (RROCS), d’Ontario Nurse Transfusion Coordinators (ONTraC) et de la Société canadienne du sang ainsi que de membres du milieu de la transfusion.  

Le plan préconise une approche plus restrictive à l’égard de la transfusion de globules rouges aux patients stables ne présentant pas d’hémorragie. Il prévoit à cet égard un examen des taux-seuils d’hémoglobine et la mesure de la fréquence de transfusion d’une seule poche de sang (transfusion d’une seule unité). 

Le PAQTO fournit des outils qui aideront à améliorer la pratique transfusionnelle, notamment :

  • des lignes directrices pour la transfusion; 
  • des formulaires de commande de produits sanguins;
  • des orientations et des outils éducatifs pour promouvoir auprès des techniciens de laboratoire médical un tri prospectif des demandes de transfusion;
  • un outil électronique pour recueillir des données et effectuer des analyses comparatives;
  • un modèle de plan d’amélioration de la qualité qui peut être adapté à votre organisation.

En plus de cadrer avec la campagne Choisir avec soin, le PAQTO est similaire à d’autres plans d’amélioration de la qualité nationaux et provinciaux comme celui de Qualité des services de santé Ontario, qui mettent l’accent sur la sécurité des patients et l’efficacité du système de santé. Le plan est également conforme aux ententes sur la responsabilisation en matière de services de santé ainsi qu’aux exigences d’Agrément Canada et de l’Institute for Quality Management in Healthcare.  

Le RROCS a eu des contacts avec d’autres organismes responsables des transfusions et de la qualité, comme la Société canadienne du sang, les services transfusionnels d’hôpitaux, Healthcare Insurance Reciprocal of Canada, Qualité des services de santé Ontario et la Société canadienne de médecine transfusionnelle.

Par où commencer?

  1. Déterminez votre point de référence.
  2. Faites passer le mot grâce aux économiseurs d’écran, au Comité de transfusion, au Comité consultatif médical et au Comité chargé de la sécurité et de la qualité.
  3. Donnez de l’information aux médecins, au personnel infirmier et aux technologues de laboratoire médical.
  4. Établissez les lignes directrices concernant la transfusion et les formulaires de commande.
  5. Mettez en œuvre un tri initial des commandes de sang par les technologues de laboratoire médical.

Le rapport entre la fabrication automobile et le système du sang? L’un aide l’autre à sauver des vies.

Imprimer (PDF)

On ne penserait pas spontanément à une chaîne de montage automobile japonaise pour inspirer un fabricant de produits biologiques canadien à améliorer ses procédés. Pourtant, les méthodes de Toyota Canada ont grandement aidé la Société canadienne du sang à accroître la productivité de son établissement de Brampton.

L’établissement, en exploitation depuis 2011, est l’un des neuf établissements de préparation et de distribution de la Société canadienne du sang. Chaque année, il approvisionne 100 hôpitaux, traite 344 000 unités de sang total et distribue 460 000 unités de sang aux fins de transfusion. Il expédie en outre 65 000 litres de plasma pour qu’ils soient transformés en protéines plasmatiques, un produit qui traite diverses maladies.

Parmi ses projets de responsabilité sociale, Toyota partage sa connaissance des procédés de fabrication avec des organismes sans but lucratif afin de les aider à accroître leur productivité, à tirer le maximum de leurs ressources et à améliorer la qualité et la sécurité de leurs opérations et de leurs produits, tous des principes qui coïncident avec les priorités stratégiques de la Société canadienne du sang. Mue par la volonté d’apporter une contribution significative à une organisation canadienne, Toyota a choisi la Société canadienne du sang comme première organisation du pays à laquelle transmettre ses enseignements.

Née au début de 2015, la collaboration entre ces deux partenaires improbables visait un seul objectif : améliorer la chaîne d’approvisionnement en sang afin d’améliorer la vie de l’ensemble des Canadiens.

Travaillant au sein même des équipes de production et de distribution, les conseillers de Toyota se rendaient régulièrement à l’établissement de Brampton pour expliquer les fondements du système de production de Toyota, un système basé sur les besoins du client et l’amélioration continue, et axé sur les opérations.

Toyota applique les principes de « production allégée » : élimination des activités inutiles, réduction des coûts d’exploitation et amélioration des procédés. En fait, le système Toyota est une méthode d’utilisation des ressources humaines et matérielles qui facilite le déroulement des opérations pour optimiser la fabrication.

Des représentants des deux organisations ont travaillé ensemble pour cerner les problèmes et les résoudre. Voici les principales améliorations que le projet a permis d’apporter :

  • Amélioration des opérations de production et de tri : gain de productivité de deux heures par jour.
  • Uniformisation des aires d’entreposage : amélioration du flux de travail et diminution du temps que les employés passent dans les chambres de congélation à -20°C.
  • Réorganisation des postes de travail : diminution de 30 % du nombre de pas que les employés doivent faire.
  • Réduction du temps d’emballage de 40 % : Grâce à la réorganisation des aires d’entreposage, à la mise en lumière des problèmes et à l’uniformisation des procédés, les employés trouvent avec plus de rapidité et de précision les produits qu’ils cherchent. 

À la fin du projet, des dirigeants de Toyota ont remis un chèque de 320 000 $ à la Société canadienne du sang au nom de Toyota et de ses concessionnaires. Le don sera versé à la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang.

Pour en savoir plus sur notre collaboration avec Toyota, consultez toyota.ca/larouteetaudela.

 

Les circulaires d’information : une mine de renseignements

Imprimer (PDF)

Quelle est la première chose que vous faites après avoir ouvert une boîte de médicaments? Espérons que vous lisez d’abord la notice ou la monographie pour prendre connaissance de l’information importante sur le médicament que vous allez prendre. 

Les circulaires d’information de la Société canadienne du sang complètent les renseignements figurant sur les étiquettes des poches de sang et de composants sanguins. Elles renseignent sur leur composition, leur conditionnement, les conditions de stockage et de manutention, les indications, les mises en garde, la posologie et le mode d’administration, les réactions indésirables et les précautions à prendre ainsi que sur d’autres aspects importants. 

Il existe une circulaire d’information distincte pour chaque composant sanguin : globules rouges, plaquettes, plasma et cellules progénitrices hématopoïétiques. Ces circulaires sont conformes aux règlements de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada. 
 
Les circulaires d’information sont mises à jour dès que l’on dispose d’information nouvelle. Une lettre est envoyée aux hôpitaux clients dès qu’une mise à jour est publiée.

Si vous n’avez pas lu les circulaires d’information dernièrement, je vous encourage à cliquer sur le lien ci dessus pour lire leur dernière version ou encore à vous rendre sur le site www.sang.ca et à cliquer sur Hôpitaux dans la bannière, puis sur Produits.

Si vous ne l’avez déjà fait, envisagez de mettre des copies des différentes circulaires d’information à la disposition des médecins et du personnel infirmier de votre hôpital.

Quoi de neuf concernant la règle des 30 minutes pour les globules rouges?

Imprimer (PDF)

Qu’est-ce qui a changé?   

Un changement à la section 10.10.5 de la norme CAN/CSAZ902-F15 est entré en vigueur en 2016. Le délai pendant lequel une unité de globules rouges peut être exposée à la température ambiante est passé de 30 à 60 minutes. 

Raison d’être du changement  

Les études à l’origine de la règle initiale des 30 minutes ont été réalisées dans les années 1970, alors que les produits sanguins étaient conservés dans des contenants (bouteilles en verre) avec ou sans solution adjuvante. Elles ne reflètent pas les pratiques actuelles. 

Récemment, une équipe de recherche dirigée par Sandra Ramirez, chercheuse en développement au Centre d’innovation de la Société canadienne du sang à Ottawa, a exposé à la température ambiante pendant des périodes variées des unités de globules rouges non contaminées et d’autres déjà contaminées par des bactéries. Elle a ensuite contrôlé leur qualité, leur température et leur croissance bactérienne. Les résultats ont montré que le fait d’exposer les unités à la température ambiante jusqu’à 60 minutes plusieurs fois pendant la durée de conservation ne compromettait ni la qualité ni l’innocuité des globules rouges.

Appui au changement

La Société canadienne du sang a réalisé ces travaux de recherche en collaboration avec Héma-Québec et a contribué à la décision de l’Association canadienne de normalisation de doubler le délai de 30 minutes.

Pour en savoir plus

Doubler le délai de 30 minutes établi sans compromettre la qualité et l’innocuité des globules rouges 

Mme Ramirez explique…. (en anglais seulement)
 

Rafraîchissez vos connaissances! 
Revoyez les définitions à utiliser pour les rapports sur les composants sanguins dans le document intitulé Système de rapports sur les composants et les produits sanguins – Guide de l’utilisateur.

L’élimination des globules rouges exposés pendant plus de 60 minutes à la température ambiante devrait être consignée sous « Unités éliminées  ̶  Stockage inadéquat ».  

S'abonner à HémoInfo

Anciens numéros:

Février 2017

Septembre 2016

Juin 2016

Mars 2016

Activités

15e Symposium international annuel de la Société canadienne du sang
Les globules rouges, doit-on toujours les considérer comme vitaux?
Le 9 septembre 2017
Salle de bal Colony, Centre de conférence Chestnut, Toronto, en Ontario

Le Symposium international 2017 de la Société canadienne du sang, qui sera consacré aux globules rouges, portera sur la sérologie et le génotypage, les solutions de rechange aux globules rouges, l’allo-immunisation, la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né et plus encore. 

Vous pouvez vous inscrire en ligne dès aujourd’hui.

Programme de bourses visant à améliorer l’efficacité de l’utilisation du sang Le Programme de bourses visant à améliorer l’efficacité de l’utilisation du sang de la Société canadienne du sang a pour objectif de favoriser une utilisation plus efficace et appropriée des produits sanguins tout en maintenant la sécurité du système d’approvisionnement en sang. Pour atteindre cet objectif, le Programme appuiera des projets de recherche novateurs visant à générer de nouvelles connaissances ou à accélérer l’application des connaissances existantes.

Concours actuel : le août 15 2017

        Conditions générales (PDF)


Le saviez-vous?

La Société canadienne du sang a lancé un tout nouveau site Web dédié au développement professionnel!